Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB042]

 

 

 

Le Tabernacle dans le Désert [CB042]

 

(Édition 3.0 20040602-20050316-20061209)

 

Symboliquement, le Tabernacle représentait la Tente royale de Dieu sur la Terre. Moïse a reçu des instructions détaillées spécifiques sur la façon de construire le Tabernacle qui devait être une copie de ce qui est dans le ciel.

 

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright ã 2004, 2005, 2006 Diane Flanagan et Wade Cox)

(Tr. 2009, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et  http://www.ccg.org/french/

 


 Le Tabernacle dans le Désert [CB042]


Personne n'a d’excuse pour ne pas honorer Dieu parce que la création entière Le révèle (Rom. 1:20). Grâce à ce monde physique et aux instructions que Dieu nous a données, nous pouvons comprendre davantage concernant Dieu et le royaume spirituel.

 

La Tente d’Assignation

 

Moïse avait l'habitude de placer une tente à l'extérieur du camp à une certaine distance et l'appelait la Tente d’Assignation (Ex. 33:7). La Tente d’Assignation a existé avant que le Tabernacle ait été construit. C’était là où Moïse allait rencontrer l'Ange de la Présence (Ex. 33:8-9).

 

Dieu a ordonné la conception du Tabernacle

 

Les Israélites sont arrivés au Mont Sinaï à la troisième Nouvelle Lune (Ex. 19:1 RSV Annotée). Moïse a fait 6 allers retours sur le haut de la montagne pour parler avec l'Ange de la Présence. C'était l'être qui plus tard, est devenu Yahoshua le Messie, qui est le nom Hébreu de l'homme appelé Jésus. C'était durant sa quatrième montée sur la montagne que Moïse a jeûné 40 jours et 40 nuits (Ex. 24:18). C’est à ce moment-là qu’il a reçu des instructions pour la construction du Tabernacle (Ex. 25:1-31:11).

 

Pourquoi le Tabernacle ?

 

Quand Moïse est descendu de la montagne, il a dit au peuple : "Dieu nous a commandé de construire ce Tabernacle comme logement provisoire pour qu’Il soit présent avec nous. Dieu n'a pas encore promis d’habiter en vous par Son Esprit. Il a promis d'être parmi vous et avec vous dans toutes les crises tant que vous Lui obéissez," a dit Moïse à la foule. "Pour le moment, Il sera heureux avec nous si nous donnons généreusement et volontairement de nos matériels, richesse, habiletés et labeur. Chacun peut avoir une part à la tâche en faisant quelque chose pour notre Créateur."

 

Les offrandes que le peuple pouvait donner librement étaient de l'or, de l'argent et du bronze ; du fil bleu, pourpre et écarlate et du lin excellent ; des poils de chèvres ; des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins. Ils ont aussi donné du bois d'acacia, de l'huile d'olive pour les lampes, des épices pour l'huile d’onction et pour l'encens parfumé, et des pierres précieuses (Ex. 25:1-9).

 

"Il y a aussi un besoin d’ouvriers qui sont habiles en menuiserie, en ferronnerie, en tissage, en sculpture et dans tous les métiers et arts nécessaires pour construire et décorer le Tabernacle et tout ce qui y est rattaché" a dit Moïse (Ex. 35:4-19).

 

Moïse n'a pas supplié le peuple pour quoi que ce soit. Il leur a simplement dit ce qui était requis.

 

Les Israélites apportent beaucoup d'offrandes de valeur

 

Pendant plusieurs jours suivants, des milliers de personnes sont venues pour donner les choses que Moïse avaient demandées. Ils ont aussi tissé diligemment sur leurs métiers à tisser pour produire les belles étoffes qui  étaient nécessaires. Le peuple avait une bonne attitude et continuait à apporter les éléments nécessaires chaque matin (Ex. 36:3). Le peuple a tellement été généreux qu’ils en avaient apporté plus qu’il n’était nécessaire pour la construction du Tabernacle et plusieurs ont offert leurs services.

 

Moïse était heureux de voir cette grande démonstration de zèle, d’altruisme et d'ambition par autant de gens. Il était clair pour lui que des milliers d'entre eux tenaient beaucoup à compenser pour leurs péchés passés. Elles étaient encore trop fraîches à leurs esprits les mémoires désagréables de leur pratique impudique devant le veau d'or. Mais la plupart des personnes qui sont venues pour donner, avaient simplement un désir sincère d'aider parce qu'elles se rendaient compte que c'était une merveilleuse occasion de servir Dieu.

 

Même aujourd'hui, Dieu veut seulement des dons que nous donnons librement. Quand nous allons aux Fêtes trois fois par an, nous avons une occasion de donner une offrande à Dieu. C'est un privilège et nous donnons la somme d'argent quelconque qui nous semble appropriée. Nous pouvons aussi donner des offrandes au service du Temple à d'autres moments.

 

Dieu avait déjà dit à Moïse sur le Mont. Sinaï, qui devait être choisi comme le chef de cette tâche de construire le Tabernacle. Moïse a proclamé au peuple que Betsaleel, un petit-fils de Hur de la tribu de Juda, serait en charge. L'assistant de Betsaleel devait être Oholiab de la tribu de Dan.

 

Par Son Esprit, Dieu a rempli ces artisans de sagesse, de compréhension et de connaissance des différentes habiletés nécessaires pour la construction du Tabernacle. Betsaleel a été nommé pour faire toutes les conceptions artistiques en or, en argent et en cuivre ou en bronze. Il a aidé à tailler les pierres et à sculpter le bois et Oholiab l'a aidé. Il leur a été aussi donné à ces deux hommes la capacité d'enseigner aux autres (Ex. 31:1-5 ; 35:30-36:2 ; 1Chro. 2:18-20).

 

Betsaleel et Oholiab ont aussi aidé avec le tissage et la broderie. En Égypte, les femmes faisaient le filage et la teinture des tissus et les hommes faisaient le tissage et la broderie.

 

Les Israélites travaillaient assidûment

 

En sachant combien de matériel était nécessaire, grâce aux dessins que Moïse lui avait donnés, Betsaleel s'est rendu compte qu’on avait apporté beaucoup plus que nécessaire. Malgré cela, le peuple continuait à apporter davantage. Betsaleel a informé Moïse qui a rapidement donné un ordre pour que le peuple cesse d'apporter des objets (Ex. 36:5-7).

 

Betsaleel et Oholiab n'ont pas perdu de temps à enseigner à ceux qui avaient besoin d'instructions et pour assigner les artisans et les travailleurs à leurs diverses tâches. Bientôt, tous travaillaient activement dans la joie. Les charpentiers ont commencé à tailler des planches du bois d'acacia qui avait été apporté. Des ouvriers de métal fondaient ou martelaient les métaux. Les tisserands et les couturières travaillaient sur les tissus. Les tailleurs de pierres précieuses planifiaient comment utiliser les pierres.

 

L'œuvre du Tabernacle était quelque chose qui ne pouvait pas être précipité. Il fallait beaucoup de grand soin et d'habileté car tout ce qui avait rapport à ce projet devait être fait aussi parfait que possible que des mains  humaines pouvaient réaliser. Les hommes et les femmes étaient très méticuleux à effectuer un travail de qualité supérieure dans la réalisation du Tabernacle de Dieu et de son mobilier.

 

Même si les ouvriers se sont appliqués avec ambition, il a fallu environ huit mois pour construire le Tabernacle. Cela était dû au besoin de production d’ouvrages complexes et détaillés.

 

Le Tabernacle est richement décoré

 

Près de quinze tonnes d'or, d’argent et de cuivre (ou de bronze) ont été utilisées. Cela représentait seulement une petite partie de la richesse des Israélites, dont une grande partie était venue de leurs anciens voisins Égyptiens ou avait échoué sur la rive à l’Est de la Mer Rouge après que l'armée du Pharaon avait été engloutie dans l'eau.

 

Parmi les choses faites en dernier, il y avait les vêtements spéciaux pour les sacrificateurs. Au fur et à mesure que les ouvrages étaient terminés, ils étaient apportés à Moïse pour l'inspection. Rien n'était approuvé jusqu'à ce qu'il soit satisfait que tout était fait strictement selon les instructions de Dieu. Finalement, Moïse a assemblé tous les ouvriers ensemble pour les féliciter pour les tâches bien faites et pour demander la bénédiction de Dieu sur eux (Ex. 39:43).

 

Il leur a rappelé que Dieu, qui est parfait, est heureux quand les hommes s'efforcent vers la perfection dans tout ce qui est utile, que ce soit matériel, physique ou spirituel. Cela vaut la peine de se rappeler quand quelque chose doit être fait. Trop de personnes essayent d'obtenir plus et de donner moins, ce qui est l'opposé de la voie de Dieu. La qualité Lui plaît et la qualité exige les meilleurs efforts.

 

Le Tabernacle

 

Juste à l'Ouest de la tente de Moïse était un espace ouvert au centre des douze camps. Là, les ouvriers ont érigé le Tabernacle de Dieu qui devait être démonté et déplacé toutes les fois que le peuple était commandé de se déplacer (Nombres. 1:50-54 ; 3:38).

 

Le Tabernacle était composé de nombreuses parties. Il y avait des planches, des barres, des anneaux, des tenons ou basses et des piliers. Cinq colonnes se trouvaient à l’entrée du Tabernacle dans le désert. Cinq est le chiffre de grâce. Ces cinq piliers pourraient aussi représenter les Cinq Églises de l'Apocalypse qui remplissent les conditions requises pour être dans le Royaume de Dieu : Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire et Philadelphie. Ou bien, ils pourraient représenter les cinq centralités de Dieu : saint, juste, bonté, perfection et vérité. Les quatre piliers qui étaient dans le Saint des Saints pourraient représenter les quatre Chérubins Protecteurs autour du Trône de Dieu. Ces quatre Chérubins Protecteurs sont considérés aussi comme les quatre Créatures Vivantes et ils participent au maintien de la Loi de Dieu.

 

Le Tabernacle lui-même était composé de quarante-huit planches. Il y en avait vingt sur le côté Sud et vingt sur le côté Nord et six plus deux planches au coin à l'Ouest (Ex. 26:18-25 ; 36:23-30). Les planches étaient faites de bois de sittim/acacia. Elles avaient 1½ coudées de large et dix coudées de hauteur. Chaque planche avait deux tenons ou 'mains' au fond. Ces tenons étaient taillés de telle sorte qu’ils étaient insérés exactement dans les bases et faisaient en sorte que la planche puisse se tenir en position verticale dans la base (Ex. 26:15-18 ; 36:21-22). Il y avait aussi cinq barres de chaque côté du Tabernacle (Ex. 26:26,27 ; 36:31,32). La barre du milieu des cinq devait traverser le centre des planches d'un bout à l'autre (Ex. 26:28 ; 36:33). Toutes les barres et tous les anneaux étaient recouverts d'or (Ex. 26:29 ; 36:34).

 

Les bases avaient probablement une jonction ou ‘une forme de casse-tête’ pour que chaque base soit capable de s'emboîter avec sa base adjacente. Il y avait deux bases en argent pour chaque planche (Ex. 26:19-25 ; 36:24-30), ce qui ferait quatre-vingt-seize bases en argent. Mais, dans Exode 26:32 et 36:36, la Bible nous dit que les quatre colonnes qui étaient dans le Saint des Saints avaient aussi des bases en argent.

 

Ainsi, le nombre de bases en argent est cent. Exode 38:25-27 nous dit que chaque base était un talent en argent. Ainsi, cent talents en argent ont été utilisés pour les cent bases du Tabernacle.

 

Quand le Tabernacle a été construit, seulement les sacrificateurs pouvaient y entrer. Les sacrificateurs devaient s’occuper des lampes et de l'autel des parfums (encens) à chaque jour. Une fois par semaine, le jour du Sabbat, ils plaçaient les pains de proposition en deux rangées avec l'encens au-dessus de chaque rangée.

 

En s'approchant du Tabernacle, on devait passer à travers, ou sous les quatre couvertures de la structure. Deux des couvertures étaient en tissu et deux étaient faites de cuirs d'animaux.

 

Nous voyons le Plan de Dieu pour le monde dans les couvertures du Tabernacle. La couverture extérieure était faite à partir de peau ou de cuir d'un animal impur qui représentait l'humanité et l'Armée déchue dans leur état de péché. Les onze rideaux de poils de chèvres étaient dans une position intermédiaire sur le chemin vers le Trône de Dieu. Finalement, nous arrivons aux dix rideaux de lin avec les chérubins sur eux qui sont l’image de l'Armée loyale de Dieu autour de Son Trône.

 

Les peaux d'animaux étaient à l'extérieur, étant le plus exposé aux intempéries. Les peaux de béliers teintes en rouge étaient à côté du tissu, et sous elles, nous trouvons onze rideaux faits de poils de chèvres, qui couvraient les dix rideaux de lin. Les peaux de dauphins étaient exposées aux éléments et pouvaient être vues par ceux se tenant dans la cour.

 

La traduction de Brenton d'Exode 26:14 dans la Septante se lit comme suit : Tu feras, pour le tabernacle, une couverture double, le dessous en toisons de béliers teintes en rouge ; et par-dessus une couverture de peaux de béliers teintes en bleu. La coloration extérieure du Tabernacle était donc bleue. La couleur bleu est symbolique de la Loi, et c’est à partir de la Loi que nous avons la connaissance du péché. Le bleu a été utilisé à plusieurs reprises dans le Temple et sur les vêtements des sacrificateurs. Nous devons aussi porter des rubans bleus sur les quatre coins de nos vêtements comme un rappel de la Loi de Dieu (Nombre. 15:37-41 ; Deut. 22:12).

 

La cour

 

Le Tabernacle était placé dans une cour. Une cour est un grand espace qui est clôturé ou délimité. La cour avait 100 coudées de long et 50 coudées de largeur, créant deux carrés parfaits de 50 x 50 coudées. (À cette époque, la longueur était mesurée en coudées, qui étaient la distance du bout du doigt d'un homme à son coude - environ 18 pouces ou 45,7 cm). Il y avait une grande porte sur le côté Est par où le peuple entrait.

 

Le mur de délimitation qui séparait le reste du camp de l’espace du Tabernacle était composé de tentures de fin lin, accrochées à 60 piliers espacés de cinq coudées entre eux. Il y avait 20 piliers sur le côté Sud, 20 sur le Nord, 10 piliers à l'Ouest et 10 à l'Est. Le total de 60 piliers pourrait représenter les deux Conseils Intérieurs de 30 chacun. Le Conseil est décrit dans les chapitres 4 et 5 du Livre d'Apocalypse.

 

Quatre piliers centraux à l'Est soutenaient une porte suspendue ornée de fil bleu, pourpre, et écarlate (rouge) et de fil de lin finement torsadé (Ex. 27:9-19). Les colonnes avaient des bases en cuivre ou en bronze avec des crochets et des bandes en argent sur chaque poteau (Ex. 27:17 ; 38:28). Si on regardait la cour, on pouvait voir les rideaux de lin blanc avec une bordure d'argent au sommet et les bases de cuivre (ou de bronze) en dessous des piliers. Et il y avait la belle porte tissée de couleur bleue, pourpre et écarlate rouge par laquelle tous entraient dans la cour.

 

Outre les 60 piliers, nous devons aussi nous rappeler qu'il y a cinq piliers à l’entrée du Tabernacle (Ex. 26:37 ; 27:7-10). Ces cinq colonnes avaient aussi des bases en cuivre (ou en bronze), comme les 60 piliers dans la cour (Ex. 26:37 ; 36:38). Il y avait aussi quatre piliers à l’entrée du Saint des Saints, mais ceux-ci avaient des bases en argent (Ex. 26:32 ; 36:36,38). Ces piliers pourraient représenter les quatre Chérubins ou les Créatures Vivantes qui aident à soutenir et couvrir le Trône de Dieu (Ezek. 1:5-21 ; Apo. 4:6-9). Ainsi, le nombre total de piliers dans le Tabernacle dans le désert et sa cour environnante était 69.

 

Dans Nombres 11:16 et Luc 10:1, il y est fait référence aux 70 Anciens. Ceci est le nombre du conseil d'administration de l'Église et de la nation d'Israël. Ce nombre devait représenter l'Armée céleste. Nous savons qu'il y a 30 Êtres dans le Conseil Intérieur et 40 dans le Conseil Extérieur, nous donnant ainsi un total de 70 Êtres. Pour plus d'information sur le Conseil de Dieu voir La Création de la Famille de Dieu (No CB004). Les piliers dépeignent les 69 Êtres du Conseil Intérieur et du Conseil Extérieur. Le 70ème Être est Dieu le Père qui serait représenté par l'Arche de l'Alliance.

 

Tout dans le Tabernacle et dans la cour était fait portatif et mobile. Chaque fois que Dieu demandait au peuple de se déplacer, il y avait un ensemble de procédures pour démonter la cour et le Tabernacle et le déplacer de la manière correcte.

 

L’Autel des holocaustes (autel de bronze)

 

Quand on entrait dans la cour, la première chose qu’on voyait était l'autel où étaient offerts les holocaustes, qui est décrit dans Exode 27:1-8 ; 38:1-7 et Psaume 118:27. L'autel était un carré. IL avait cinq coudées de long par cinq coudées de largeur et trois coudées de hauteur. Il avait quatre cornes sur les coins. Parfois l'animal sacrificiel était attaché à ces cornes (Ps. 118:27). Il était fait de bois d'acacia et couvert de bronze à l'intérieur et à l'extérieur. Il était creux à l'intérieur (Ex. 27:8). Les holocaustes devaient être laissés sur le foyer de l'autel toute la nuit, avec le feu de l'autel gardé à brûler. Chaque matin le sacrificateur devait nettoyer les cendres des holocaustes et porter les cendres à l'extérieur du camp à un endroit qui était cérémonieusement pur. Il mettait ensuite du bois et y déposait l'holocauste quotidien et brûlait la graisse de l'offrande quotidienne de paix (Lév. 6:8-13).

 

Les ustensiles servant à l'autel étaient également faits de bronze (Ex. 27:3 ; voir aussi les notes de la Bible The Companion Bible de Ex. 27:5 et Lév. 9:22). Il y avait des anneaux en bronze lourds sur les coins de la grille en bronze encerclant la moitié inférieure de l'autel. Les planches de l'autel reposaient sur une étroite jante de la grille (Ex. 27:4-5). Cela pouvait aussi être un type de rebord sur lequel le sacrificateur se tenait pour disposer le sacrifice en place. De longs bâtons devaient être insérés dans les anneaux pour soulever l'autel de la saleté qui s’accumulait, pour le transporter, chaque fois que les Israélites étaient commandés de quitter leurs camps (Ex. 38:1-7).

 

À l'origine, l'autel était utilisé pour sacrifier des taureaux, des chèvres, des béliers et des moutons, etc. au  Seul Vrai Dieu. C'était à l'autel des holocaustes que la réconciliation (ou réunification) du pécheur à Dieu  était faite. Comme nous le savons, nos péchés nous séparent de Dieu. Pour plus d'information sur la façon de traiter avec le péché voir Qu'est-ce que le péché ? (No. CB026).

 

Jésus Christ est venu sur la Terre en tant qu’homme et a accompli toutes les exigences du système sacrificiel. Par conséquent, les sacrifices d’animaux n'ont plus lieu. Voir l'étude Qui est Jésus ? (No. CB002). Auparavant, les sacrifices avaient lieu à 9h00 et à 15h00 (Ex. 29:38-39 ; Nom. 28:4, 1Chro. 16:40 ; 2Chro. 31:3). Celles-ci sont les heures où nous devrions actuellement tenir des convocations pendant les Jours Saints de Dieu.

 

L’Autel des Parfums

 

L'autel des parfums (encens) était placé directement en face du voile ou rideau dans le Saint des Saints. Il avait une coudée de longueur, une coudée de largeur et deux coudées de hauteur. Ses cornes étaient d'une seule pièce. Il était fait de bois d'acacia et recouvert aussi d'or pur. Il avait aussi un moulage autour du sommet. Il y avait deux anneaux sur chaque côté de l'autel. Les barres pour le porter étaient faites de bois d'acacia recouvert d'or (Ex. 30:1-5 ; 37:25-29).

 

Les sacrificateurs entretenaient l'autel des parfums deux fois par jour (Ex. 30:6-8 ; Luc 1:9-11). Il doit y avoir des parfums perpétuels devant le Seigneur à travers toutes nos générations (Ex. 30:8). Les parfums étaient fabriqués à partir d’épices précieuses et sous la direction de Dieu (Ex. 30:34). Ils ne pouvaient pas être utilisés pour un autre but. Les sacrificateurs étaient instruits pour ne pas offrir de parfums étrangers sur cet autel (Ex. 30:9).

 

La collecte des prières de l'Église montant au Père pourrait être représentée dans l'autel de parfums. David nous a donné un exemple de prière comme étant de l’encens dans Psaumes 141:2. Nous savons que les vingt-quatre Anciens et les quatre Créatures Vivantes autour du Trône de Dieu surveillent continuellement les prières des saints (Apo. 5:8). Le peuple de Dieu devrait toujours être dans la prière. Ici, nous pouvons également voir le concept de prier au moins deux fois par jour. Pour plus d'information sur la façon de prier voir les études Leçon sur la Prière  Partie A de Guide de l’Instructeur (No. CB031) et Leçon sur la Prière Partie B Feuille de Travail (No. CB032).

 

La leçon d'encens ou de parfums étrangers nous dit de ne pas prier à de faux dieux ou les adorer. Pour plus d'information voir l'étude Les Jours d'Adoration de Satan (No CB023).

 

La cuve

 

Entre le Tabernacle et l'autel se trouvait un grand bassin de cuivre ou de bronze appelé la cuve qui devait toujours être pleine d'eau. Dedans, les sacrificateurs devaient laver leurs mains et les pieds avant d’accomplir leurs devoirs (Ex. 30:18-21). La pénalité pour ne pas se laver était la mort (Ex. 30:20,21).

 

La cuve et sa base étaient fait de cuivre (ou de bronze) servant de miroirs aux femmes qui servaient à la porte de la Tente d’Assignation (Ex. 30:18 ; 38:8). De même qu'une femme est symbolique de l'Église, cela pourrait signifier que les gens viennent maintenant à Christ à travers l'Église.

 

Un autre rideau plus lourd, plus grand de peaux de dauphins était étiré au-dessus de rideaux plus légers de peaux de béliers, de poils de chèvres et de lin. Seuls les rideaux de lin de couleurs à motifs pouvaient être vus à l'intérieur du Tabernacle qui n'avait besoin d'aucun plancher parce qu'il devait toujours être posé sur un terrain de niveau (Ex. 26:1-25 ; 36:8-34).

 

Le chandelier

 

Le chandelier était fait d'or pur d’une seule pièce de métal (Ex. 25:31-40 ; 31:8 ; 37:17-24). Le chandelier et ses ustensiles étaient faits à partir d’un talent d'or (Ex. 25:39). Il avait un tronc central avec trois branches de chaque côté avec des places pour sept lampes à l’huile sur le dessus de chaque branche. La lampe  était 'parée', signifiant que la mèche était ajustée et l'huile ajoutée chaque jour. On s’assurait que les lampes brûlaient continuellement devant le Seigneur de la soirée au matin (Ex. 27:20-21 ; Lév. 24:2-3).

 

Ces sept lampes semblent représenter ce qui était compris comme étant les sept Esprits devant le Trône de Dieu. Il y a de nombreuses références à ce nombre sept dans la Bible. Nous voyons qu'il y a sept jours dans la semaine, sept cycles de sept années dans le Jubilé, sept trompettes, sept coupes, sept sceaux et les sept Églises, etc.

 

L'huile pour le chandelier était de l'huile d'olive pure. L'huile n'était pas fabriquée dans un moulin mais d’olives concassées pour produire de l’huile plus fine (Ex. 27:20). Nous devons être ce chandelier pour le monde en reflétant la lumière de l'Esprit Saint de Dieu à tous ceux qui entrent en contact avec nous (Matt. 5:14). Une fois que nous sommes appelés, nous nous repentons et sommes baptisés, nous devons entretenir l'Esprit Saint quotidiennement. Nous ne voulons jamais nous retrouver sans huile dans notre lampe comme les cinq vierges folles (Matt. 25:1-11).

 

La table des pains de proposition

 

La table des pains de proposition était située du côté Nord de la Tente d’Assignation, soit du côté droit lorsqu’une personne entrait dans le Tabernacle (Ex. 25:30 ; 40:22). Elle était faite de bois d'acacia et recouverte d'or et avait deux coudées de longueur, une coudée de largeur et 1,5 coudées de hauteur. La table avait une bordure tout autour de quatre doigts et un anneau sur chaque coin de la table. Deux barres de bois d'acacia recouvert d'or passaient dans les anneaux afin de transporter la table. Les plats et les ustensiles de la table étaient d'or pur (Ex. 25:23-30 ; 37:10-16).

 

Elle contenait douze pains sans levain. Le pain était empilé en deux rangées, avec six pains dans chaque rangée. Les sacrificateurs mettaient l'encens sur chaque rangée pour en faire une portion commémorative et être une offrande faite au Seigneur par le feu. Le pain était remplacé chaque Sabbat avec de nouveaux pains qui étaient présentés devant le Seigneur comme une alliance éternelle pour les fils d'Israël. Cela appartenait à Aaron et ses fils et ils le mangeaient dans le lieu saint. Cela faisait partie de leur part régulière des offrandes faites au Seigneur par le feu (Lev. 24:5-9).

 

Les douze pains représentaient un don à partir des douze tribus d'Israël par lesquelles le monde entier entre dans le Royaume de Dieu. Cela signifiait le fait que Dieu nourrit Son peuple.

 

L'Arche

 

Ce Saint des Saints était le lieu que Dieu avait conçu pour Sa Présence glorieuse pendant qu’Il conduisait les Israélites sur le chemin vers Canaan.

 

Dedans, il y avait un coffre en bois couvert d'or appelé l'Arche de l'Alliance, de la taille d'un grand tronc. Il  était construit de bois d'acacia et était couvert d'une couche d'or à l'intérieur et à l'extérieur. L'Arche avait deux coudées et demi de longueur, la moitié d'une coudée de largeur et un et demi coudées de hauteur (Ex. 25:10-22). Il y avait quatre anneaux, deux sur chaque côté. Une longue barre couverte d'or traversait chacun des deux anneaux. Cela fournissait une façon pour les sacrificateurs de transporter l'Arche sans le toucher. Les barres ne devaient jamais être retirées des anneaux de l'Arche (Ex. 25:15). Quand Israël se déplaçait, l'Arche allait devant l'armée (Nom. 10:33). Elle était portée par les sacrificateurs, les Lévites (Nom. 4:15 ; 3:30-31 ; Jos. 3:3 ; Deut. 31:9, 25).

 

Les tablettes avec les Dix Commandements (Ex. 25:16 ; Deut. 31:26), un omer de manne (Ex. 16:33 ; 34) et la verge d'Aaron qui a bourgeonné (Nom. 17:10) étaient conservés dans l'Arche (Héb. 9:4).

 

Le dessus de l'Arche était le lapporah, qui est aussi appelé le propitiatoire. C'était un couvert, soit le couvercle de l'Arche. Le Souverain Sacrificateur aspergeait le sang de l’offrande du péché sept fois sur le couvercle de l'Arche de l'Alliance, une fois par an le Jour des Expiations, quand il entrait dans le Saint des Saints (Lév. 16:18-19). Uniquement le Souverain Sacrificateur était permis d'entrer dans ce lieu sacré.

 

Ceci est symbolique de Christ comme étant le sacrifice parfait. Par sa vie sans péché et sa mort, il a été capable de s'offrir en tant que le sacrifice à Dieu le Père. Il a été le sacrifice parfait une fois pour toutes (Héb. 9:26,28 ; 1Pierre. 3:18). Voir aussi l'étude Qui est Jésus ? (No. CB002).

 

Sur le couvert, il y avait deux Chérubins face à face. Les Chérubins étaient aussi faits d'or avec leurs ailes ouvertes. Le siège entier était fait à partir de la même pièce d'or (Ex. 25:17-20). Ici, nous voyons le Trône de Dieu représenté avec deux Créatures Vivantes qui sont restées loyales et qui couvrent le Trône de Dieu. Il y avait à l'origine quatre Chérubins, deux Chérubins couvrant, et deux Chérubins se tenant derrière. Pour plus d'information sur le Trône de Dieu voir l'étude La Création de la Famille de Dieu (No. CB004).

 

Quand le Souverain Sacrificateur entrait dans le Saint des Saints, personne n'était permis d'être dans le Tabernacle, dans le désert. De la même manière, Christ était seul quand il est monté à Dieu le Père en tant que le premiers-fruit de l'offrande de la Gerbe Agitée. Pour plus d'information, s'il vous plaît examinez l'étude Les Jours Saints de Dieu (No. CB022).

 

L’aspersion du sang à sept reprises a une signification. Il y a sept jours saints, le Sabbat est le septième jour et les trois Fêtes de Dieu ont sept composants. Il y a sept jours des Pains sans Levain, sept semaines parfaites à partir de la Gerbe Agitée jusqu’à la Fête de la Pentecôte et sept jours de Fête des Tentes. Lévitiques 23:5-22 et 23:34-44 nous montrent la séquence des sept temps des trois Fêtes.

 

Onze rideaux en poils de chèvres

 

Le rideau en poils de chèvres était composé d'onze panneaux de rideaux : six dans un groupe et cinq dans l'autre groupe. Les deux grands rideaux ont chacun cinquante boucles qui étaient attachées avec cinquante fermoirs de bronze. Les rideaux étaient chacun de quatre coudées par trente coudées. Le Tabernacle avait en réalité trente coudées de longueur et dix coudées de largeur. Le rideau couvrait le côté Sud du Tabernacle, puis le dessus du Tabernacle, et ensuite le côté Nord du Tabernacle. Le rideau de poils de chèvres supplémentaire pendait et couvrait l’arrière, c’est-à-dire la partie à l'ouest du Tabernacle (Ex. 26:7-14 ; 37:14-18). Le sixième rideau supplémentaire pendait en double sur le devant de la tente (Ex. 26:9).

 

William Brown affirme dans son livre que, "la Plupart des auteurs étaient d'avis que la tente était tissée de poils blancs, doux, soyeux, de qualité, semblables à celui de la chèvre angora" (The Tabernacle: Its Priests and Its Services, Henderson Publishers, P.O. Box 3473, Peabody, Massachusetts, 01961-3473, May 1996). Il semblerait probablement qu'ils aient utilisé les poils blancs angora, le cachemire, ou un certain type de poils de  chèvre qui avait de longs poils plutôt que des chèvres aux poils très courts.

 

Dix rideaux de lin

 

En continuant à nous déplacer vers l'intérieur, nous trouvons les 10 rideaux de fin lin torsadé et de matériel bleu, pourpre et écarlate (rouge), avec les images des chérubins. Ceux-ci ont été faits par l'ouvrier habile Betsaleel. Chaque rideau était de vingt-huit coudées par quatre coudées. Il a joint cinq rideaux ensemble pour faire un grand rideau. Chaque ensemble de grands rideaux avait cinquante boucles sur eux. Il y avait cent boucles bleues attachées ensemble avec cinquante fermoirs en or (Ex. 26:1-14 ; 37:8-13). Cet ensemble de rideaux fonctionnerait de la même manière que les rideaux de poils de chèvres, sauf qu’on était capable de voir les rideaux de l'intérieur du Tabernacle. Lorsque disposé sur le Tabernacle, les fermoirs de bronze des rideaux de poils de chèvres, et les fermoirs d’or des rideaux de lin aussi, étaient à la séparation du Lieu Saint et le Saint des Saints.

 

Les rideaux de lin étaient centrés par dessus le Tabernacle. Donc, ils étaient à une distance d’une coudée au dessus du sol sur les côtés Sud et Nord. Cela permettait au sacrificateur qui était dans le Tabernacle, de voir les bases d'argent qui soutenaient les planches si le rideau était accroché à l'intérieur des planches d'or. Il semble y avoir beaucoup de débat à savoir si les rideaux de lin étaient à l'intérieur ou à l'extérieur des planches d'or.

 

Certains pensent que les rideaux étaient de lin très fin et presque transparent et étaient accrochés à l'intérieur des planches. D'autres déduisent que Dieu n'aurait pas requis tant de temps et d’énergie pour faire fabriquer de magnifiques rideaux et ensuite en cacher les deux tiers derrière les planches. Certains questionnent comment les rideaux auraient pu être suspendus à l'intérieur du Tabernacle et, par conséquent, ils croient qu'ils étaient accrochés à l'extérieur des planches. Il est clair que les rideaux de lin formaient le plafond du Tabernacle mais la suspension des côtés n'est pas claire.

 

Montage du Tabernacle

 

Comme nous pouvons le voir, la construction du Tabernacle a été la première activité importante des Israélites. Les Israélites avaient quitté depuis une année l'Égypte au moment où le Tabernacle a été complété. Il a été monté et prêt à l'emploi, le Premier jour du Premier mois (Abib) de la Deuxième année du voyage vers Canaan (Ex. 40:1-4,17). Il a été démonté le Vingtième jour du Deuxième mois. Le Tabernacle a été en place pendant cinquante jours avant qu'il n'ait été démonté (Voir les notes dans la Bible The Companion Bible de Ex. 40:2 et Nom. 10:11).

 

Quand Moïse a eu fini d’installer tous les meubles, l'autel, la cuve et la cour autour du Tabernacle, une nuée la couvert. La Gloire du Seigneur a rempli alors le Tabernacle et Moïse ne pouvait pas y entrer. Ainsi, Moïse avait complété son travail. Dorénavant, les Israélites marchaient à travers le désert avec le Seigneur habitant parmi eux et les conduisant à la Terre Promise.

 

Dans le déplacement des Israélites, chaque fois que la nuée s’élevait au-dessus du Tabernacle, ils se mettaient en route. Mais si la nuée ne s'élevait pas, ils restaient dans le même endroit tant que la nuée restait. Cela a continué jusqu'à la mort de Moïse (Ex. 40:33-36).

 

Le Tabernacle était une représentation physique du Temple spirituel que nous sommes (1Cor.3:16-17 ; 6:19). Tout comme Moïse a monté le Tabernacle physique, Christ a établi le Tabernacle spirituel, soit le Temple et tous les ustensiles. Ce fut une tâche extraordinaire d'avoir complété une si belle habitation, fonctionnelle et  portative en un temps si court. Mais nous savons que toutes choses sont possibles avec Dieu (Matt. 19:26).

 

Dans Hébreux 8:5, nous apprenons que le Tabernacle que Moïse avait érigé était une copie (ou une ombre) de ce qui était dans le ciel (Ex. 25:9 ; 26:30 et Actes 7:44). Moïse devait s'assurer qu'il avait copié le modèle exactement comme il lui avait été donné. Quand Dieu nous dit de faire quelque chose, c'est toujours pour une bonne raison. Nous devons donc toujours faire les choses exactement comme Dieu l’a dit.

 

 

q